The Importance of Brand Building

brand startup

As Jeff Bezos so eloquently said, “Your brand is what people say about you when you’re not in the room.” The statement seems straightforward. But the process of building your brand is the difficult part. As an entrepreneur, you should commit to building a brand identity that resonates with your target market. So many people forget that businesses, especially those that are B2C, must have and portray a brand identity that will be the foundation of all future marketing initiatives. There are essentially 3 ways to build a brand: creating brand elements, secondary associations and marketing programs. However, before you start pouring your heart into your marketing strategy, take a moment and devise a market research plan. Investing in thorough market research is the only way to brand successfully.

How does an entrepreneur build a brand that will resonate with my customers? Though large corporations have more resources to create and develop a brand identity and conduct appropriate research, the process is practically the same. There are 6 steps to the marketing research process (click on the hyperlink for more details). (1) Defining the objective and problem (2) Determining research design (3) Designing and preparing the research instruments (4) Sampling and collecting data (5) Analyzing data and (6) Visualizing and communicating results. Though this seems complex, the hassle is definitely worth the effort. Following these steps, by conducting quantitative and qualitative research, will let you get to know your customers and their expectations of you. This implies conducting surveys, looking into credible secondary data, running focus groups, conducting interviews, testing for brand recognition, testing for recall, and associations. The goal is to know your customer enough to develop a brand identity that will appeal to them, compared to that of the competition.

If you don’t present your brand identity to the right people in the right manner,  you missed the opportunity to acquire them. This will be time consuming and costly to reverse the associations people have already made with your brand. This is not to say that you can’t change your brand identity in the future. To the contrary, many successful companies have had to make brand-related changes in order to remain relevant over time. For instance, Victoria’s Secret was rebranded countless times before their angel wings took over retail, Apple nearly went bankrupt before becoming a staple in tech, and UPS used to be big and boring before it became personal and innovative. But, changing your brand image is costly and takes time. Keep in mind that you are a start-up, and will likely have a  limited budget. Doing it right early on, will save you money, time and stress.

Whether you are an established business or start-up, there really only is one way to start off the branding process, and that is through market research and knowing exactly who you are targeting. We can’t stress this enough. Get to really know your customer early on. Drafting a brand narrative is strongly recommended. The objective of marketing is to create a lasting relationship, called customer retention, with the customer after the actual transaction has been made . You will only be able to do this once you’ve identified your customer’s problem, their expectations, and built a brand identity that they value.

 

Comment Etsy peut aider votre petite entreprise

EtsyPour ceux d’entre vous qui ne sont pas familiarisés avec Etsy, il s’agit d’une communauté d’acheteurs et de vendeurs en ligne qui se concentrent surtout sur des produits faits à la main et des articles millésimés. Etsy permet aux vendeurs de personnaliser des boutiques en ligne avec des solutions complètes de commerce électronique. Cette plateforme a permis à plusieurs personnes de transformer un passe-temps en une entreprise à plein régime. Si vous êtes une petite entreprise ou une personne qui veut tout simplement métamorphoser un passe-temps en une source de revenus, voici quelques raisons pour lesquelles vous devriez avoir une boutique Etsy.

  1. C’est facile à utiliser

Il n’est pas nécessaire de posséder de grandes connaissances technologiques pour exploiter une boutique Etsy. Créer un site Internet avec une mise en page aussi claire et professionnelle que celle que vous offre Etsy nécessiterait beaucoup de travail de conception et de codage. Pour démarrer votre boutique, il vous suffit de suivre quelques étapes simples en quelques minutes. Le plus difficile est d’établir une gamme de prix, de décider quand offrir des promotions, à quelle fréquence ajouter de nouveaux produits, etc. Mais ce sont là des décisions difficiles que vous aurez à prendre, peu importe la plateforme que vous choisissez. Etsy offre également une application iPhone, Sell on Etsy, qui vous aide à gérer votre boutique et à rester organisé. Les caractéristiques de l’application vous permettent de gérer vos commandes, d’accéder à des données statistiques concernant votre boutique, de communiquer avec d’autres acheteurs, de gérer des listes, de recevoir des alertes lorsqu’il y a une vente, et bien plus encore.

  1. C’est abordable

Démarrer une boutique sur Etsy est gratuit. Cependant, il y a trois frais minimaux reliés aux ventes. Vous avez des frais d’inscription d’un produit, des frais de transaction et des frais de traitement des paiements. Mettre un produit en vente vous coûtera 0,26 $. Pour chaque article mis en vente, la publication est valide pour 4 mois. Lorsque l’article est vendu, une commission de 3,5 %, des frais de traitement de paiements de 3,4 %, ainsi que 0,25 $ CA sont facturés.

  1. Accès à une vaste clientèle ciblée

Etsy compte environ 54 millions de membres, tous spécifiquement à la recherche de produits faits à la main, et plus de 2 milliards de visites chaque mois. La consommatrice moyenne d’Etsy est une femme adulte âgée entre 18 et 34 ans. Elle est membre de la classe ouvrière ou classe moyenne. Annuellement, la plupart de ses achats sur Etsy comprennent des bijoux qui coûtent entre 21 $ et 40 $, et qui sont souvent achetés comme cadeaux. Elle aime la variété de produits faits à la main et respectueux de l’environnement. Si votre produit répond le moindrement à ces tendances démographiques, il n’y a pas de meilleure plateforme qui atteindra votre clientèle d’une manière mieux ciblée.

  1. Testez vos nouvelles idées

Une présence sur Etsy est un bon moyen de voir comment les gens réagissent à vos nouvelles idées. Vous vous sentirez moins obligé de garder des produits qui ne se vendent pas puisque vous n’avez pas à contacter des concepteurs ou développeurs Web pour apporter les modifications nécessaires à votre plateforme. Par ailleurs, si vous avez une entreprise et un site Web existant et que vous êtes incertain au sujet d’une ligne de produits ou d’un produit particulier, effectuer des tests sur Etsy et lire les avis publiés dans les forums de discussion peut vous aider à prendre des décisions.

  1. Etsy peut être utilisé comme un outil de commercialisation économique
Contrairement à la croyance populaire, vous n’êtes pas obligé d’utiliser Etsy exclusivement. Votre site Web et votre boutique Etsy peuvent fonctionner conjointement. Une fois que vous avez gagné du terrain avec votre boutique Etsy, vous pouvez réorienter vos visiteurs vers votre site. Si vous obtenez une quantité intéressante de vente sur Etsy, vous pouvez décider que cela vous convient parfaitement tout en choisissant de travailler aussi sur votre site Web en coulisses. Offrez un incitatif à vos clients pour les amener vers votre site Web – il peut s’agir d’articles à prix plus bas sur votre site, de cartes promotionnelles expédiées avec les commandes des clients provenant du site d’Etsy, ou d’inclure des URL de votre site dans les descriptions des produits que vous présentez sur Etsy.

Si votre marché cible est constitué de personnes qui visitent Etsy régulièrement, faites-en l’essai. Que vous soyez artiste, une personne avec un passe-temps, ou que vous exploitiez déjà une entreprise, vous pouvez profiter des nombreux avantages et beaucoup apprendre en administrant une boutique Etsy. Le pire qui puisse arriver serait que vous n’aimiez pas l’expérience. Mais même dans ce cas, vous aurez essayé une plateforme et vous aurez appris ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas pour vous.

4 raisons pour lesquelles les petites entreprises doivent avoir un blogue

blogueSi en tant que propriétaire de petite entreprise, vous envisagez de commencer un blogue, arrêtez de considérer la question et commencez à écrire. Plus d’excuses! «Je ne suis pas un bon écrivain» «Je n’ai pas d’idées originales» ou «Je n’ai pas le temps» ne sont pas de bonnes raisons; d’autant plus que les avantages d’un blogue dépassent de loin les inconvénients. Si l’on considère que d’ici 2020, les clients gèreront 85 % de leurs relations sans parler à un être humain, et que les blogues sont classés  comme la 5e des sources les plus fiables d’informations en ligne. Ce que coûte vraiment un blogue vous est le temps.

Si vous faites partie de la minorité qui n’a pas encore joint le mouvement, voici 4 raisons pour lesquelles nous croyons que vous ne devriez pas attendre plus longtemps :

  1. C’est économique

Il est généralement très peu coûteux de créer un blogue et de le tenir à jour. Les blogues peuvent être intégrés à votre site Web déjà existant, ou être créés indépendamment. Peu importe, c’est un mode de commercialisation parmi les moins coûteux pour les entrepreneurs. Il y a aussi de nombreux hébergements WordPress bon marché et fiables parmi lesquels vous pouvez choisir.

  1. Génère du trafic vers votre site

L’ajout d’un blogue à votre site Web peut considérablement augmenter la circulation très ciblée de votre site. Les recherches démontrent que les entreprises qui bloguent reçoivent 97 % plus de liens vers leur site Web. Afficher des nouvelles convaincantes et perspicaces dans votre blogue, tout en utilisant stratégiquement des mots clés pour optimiser les moteurs de recherche, grâce à des publications en temps opportun, vous aidera à construire un public fidèle.

  1. Positionnez votre marque en tant que chef de file éclairé

Les blogueurs accomplis sont des experts en stratégie de marque. Les blogues offrent aux entreprises l’occasion de discuter de questions importantes dans le secteur de leur industrie. Par ailleurs, les blogues permettent aux entreprises de montrer à leurs consommateurs qu’ils font plus que simplement vendre des produits ou offrir un service. L’utilisation de cette sorte de plateforme vise à attirer les lecteurs qui ne cherchent pas nécessairement à acheter quelque chose. Il y a de fortes chances que ces lecteurs reviennent dans le futur, quand ils seront effectivement à la recherche d’un produit. De nos jours, les consommateurs ne font pas qu’investir dans des produits, ils investissent dans tout ce qu’une entreprise représente. Les blogues constituent la meilleure façon de manifester que vous représentez le style de vie que vos consommateurs souhaitent connaître.

  1. Établir des relations avec vos clients
Les blogues permettent d’offrir une touche personnelle. Cet aspect informel vous permet de créer une relation amicale de confiance avec votre public. L’ajout d’une section pour les commentaires, ou d’option de répondre à vos messages peut contribuer à susciter un dialogue intéressant. Idéalement, ces relations publiques positives permettront d’enrichir votre image de marque en vous présentant comme une entreprise qui se soucie de ses clients. Si vous créez régulièrement du contenu perspicace pour votre marché cible, vous pourrez vous établir comme source d’information importante.

Maintenir un blogue a aidé de nombreux entrepreneurs à faire passer leurs activités de la misère à la richesse. Dooce et Shoemoney en sont d’excellents exemples. Si ces raisons ne suffisent pas à vous convaincre qu’écrire un blogue est essentiel, posez-vous une question simple : Qu’ai-je à perdre en démarrant un blogue? Exactement. Rien que du temps bien dépensé. Essayez!

Why So Many Crowdfunding Campaigns Fail

crowdfunding, startupCrowdfunding platforms, such as Kickstarter and Indiegogo, have become mainstream in the past few years. There are many reasons why early stage entrepreneurs have turned to crowdfunding. Some of these reasons include not wanting to take out more debt, validating product market fit or  simply to create a brand following. Crowdfunding serves many benefits such as crowdsourcing, opportunities to pre-sell, and starting a campaign is usually free. As great as these things might sound, having a successful crowdfunding campaign is harder than it seems. For every successful Kickstarter campaign, two fail, and about 9 out of 10 Indiegogo campaigns fail to reach their goals. Here are a few reasons why experts believe that so many crowdfunding campaigns fail.

  1. Companies Fail to Establish Credibility

There are so many projects and initiatives on crowdfunding platforms, you must find ways to stand out in the clutter. Many crowdfunding initiatives have a reputation for unmet promises. Highly publicized credibility issues run deeper than product or supply-chain issues. The PME funded company, Revols, had managed to avoid such issues with their highly successful Kickstarter campaign, which garnered 2.5 million dollars in just a month. Their Kickstarter video showcased their credible partners, endorsements from industry experts, and specific accreditations to their name. They also hired a PR firm in order to make sure the right image was being spread prior to launch. Two weeks prior to starting their campaign Revols visited established media outlets with product demos in various North American cities. Like Revols, you have to be on top of your PR game.

  1. The Video is Too Long

A video that is too long is not likely to be shared on social media platforms. Keep your video length between 1 to 3 minutes long, so that people who would like to share your video with their network will be likely to. Sharing aside, people are also busy and have short attention spans. They want something, short and informative to watch.

 

  1. The Video Doesn’t Tell a Story

Videos have the capability to tell stories better than any other medium. Your video should have a story line that elicits emotional feelings from the viewer. If your video doesn’t seem sincere, you will have a difficult time getting investments or even people following-up on your brand down the line.

  1. Companies Aren’t Clear About How They Will Use the Funds

If you know exactly what you’re going to be using your money for, so should your backers. Investors want to know how their money will help you. Putting out vague statements such as “help our business grow” or “we need your help to expand” does nothing to show that you have a strategic plan moving forward. To our previous point, not being specific also doesn’t do anything to boost your credibility.

  1. No Testing

By testing we are referring to two things. The testing of the product and the testing of your Kickstarter page prior to launch. Before investing people want to know that your product has been tested and that it has garnered positive reviews from users and industry experts. Investors and backers want to be sure that their money is going into a quality good that has been vouched for. Testing your Kickstarter page means sending it to friends, family, mentors and trusted individuals in order to get feedback on its presentation and content. Building social capital prior and during your launch will have immense payoff.

  1. Your Goals are Unrealistic

Don’t aim to get millions of dollars right off the bat. Even Revols had the objective of raising only $100,000 before they reached their $2.5 million mark. You should plan and set a timeline for the investments you hope to receive. Being conservative with your estimates is always better. Your goals should be SMART, in other words, specific, measurable, attainable, relevant and time-bound.

These are some of the main reasons why crowdfunding campaigns fail. If you do the right planning in order to avoid these mistakes your crowdfunding campaign will already be more likely to rise above the clutter. Even if you don’t achieve your campaign goal, you should still be leaving the platform with more than you entered. You should have more supporters, a longer e-mail list, and most importantly, a better idea of what it is that your consumers want.

Pourquoi tant de campagnes de financement participatif échouent-elles?

Financement Participatif

Au cours des dernières années, les plateformes de financement participatif, comme Kickstarter et Indiegogo, sont devenues dominantes. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les jeunes entrepreneurs peuvent se tourner vers les campagnes de financement participatif, incluant, en autres, le désir de ne pas s’endetter, valider l’adéquation produit / marché, ou tout simplement créer une visibilité de sa marque. Ces campagnes de financement offrent de nombreux avantages tels que l’externalisation ouverte et des possibilités de prévente, sans compter qu’il n’y a généralement aucuns frais pour démarrer une campagne. Cette approche peut sembler très excitante, mais c’est plus difficile que ça en a l’air. Pour chaque campagne Kickstarter réussie, deux échouent, et environ 9 campagnes Indiegogo sur 10 ne parviennent pas à atteindre leurs objectifs. Voici quelques raisons pour lesquelles les experts croient que tant de campagnes de financement participatif échouent.

  1. Des entreprises ne parviennent pas à établir une crédibilité

Il existe tellement de projets et d’initiatives sur les plateformes de campagnes de financement participatif que vous devez trouver des façons de vous démarquer de la masse. Plusieurs de ces campagnes ont acquis une réputation de promesses non tenues. Des problèmes de crédibilité hautement médiatisés vont bien au-delà des questions sur les produits ou sur la chaîne d’approvisionnement. La société Revols, financée par PME, a réussi à éviter ces problèmes grâce à une campagne Kickstarter très réussie qui a recueilli 2,5 millions de dollars en un mois. Leur vidéo Kickstarter présentait leurs partenaires crédibles, le soutien d’experts de l’industrie, et une adhésion spécifique à leur nom. Ils ont également embauché une agence de relations publiques afin de s’assurer de propager l’image désirée avant le lancement. Deux semaines avant de lancer leur campagne, Revols a visité des organes d’informations reconnus de différentes villes nord-américaines avec des démonstrations de leur produit. Tout comme Revols, quand il est question de relations publiques, vous devez bien maîtriser votre jeu.

  1. La vidéo est trop longue

Une vidéo qui est trop longue n’est pas susceptible d’être partagée sur les plateformes de médias sociaux. Limitez la longueur de votre vidéo à 1 à 3 minutes — ainsi, il y a plus de chance que les gens la partagent dans leurs réseaux. Mais, même si on laisse le partage de côté, il faut admettre que les gens sont très occupés et qu’ils ont une capacité d’attention limitée — ils veulent regarder quelque chose qui est court et informatif.

  1. La vidéo ne raconte pas une histoire

Mieux que tout autre moyen, les vidéos offrent la possibilité de raconter des histoires. Votre vidéo doit avoir une trame qui suscite des émotions chez le spectateur. Si votre vidéo manque de sincérité, non seulement aurez-vous du mal à obtenir des investissements, mais les gens auront peu tendance à retenir votre marque.

  1. La façon dont les fonds seront utilisés n’est pas claire

Si vous connaissez exactement la façon dont vous utiliserez l’argent, vos bailleurs de fonds devraient la connaître aussi. Les investisseurs veulent connaître comment leur argent vous aidera. Des déclarations vagues comme «contribuez à la croissance de notre entreprise» ou «nous avons besoin de votre aide pour grandir» ne démontrent aucun plan stratégique pour l’avenir. Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, le manque de précision ne fait que renforcer votre manque de crédibilité.

  1. Aucun test

Par test, nous faisons référence à deux choses. Tester le produit et tester votre page Kickstarter avant le lancement. Avant d’investir, les gens veulent savoir que votre produit a été testé et qu’il a reçu des critiques positives des utilisateurs et des experts de l’industrie. Les investisseurs et les bailleurs de fonds veulent être certains que leur argent est investi dans un produit attesté de qualité. Tester votre page Kickstarter signifie l’envoyer à des amis, la famille, des mentors et des personnes de confiance afin d’obtenir des commentaires sur la présentation et le contenu. Développer le capital social avant et pendant votre lancement offre des avantages considérables.

 

  1. Vos objectifs sont irréalistes

En partant, ne vous fixez pas comme objectif d’obtenir des millions de dollars. Même Revols avait pour seule ambition de récolter 100 000 dollars avant d’atteindre la barre de 2,5 millions. Vous devez planifier et fixer un calendrier pour les investissements que vous espérez recevoir. Il est toujours préférable d’être prudent dans vos estimations. Vos objectifs doivent être SMART, en d’autres termes, spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et temporels.

Voilà donc quelques-unes des principales raisons pour lesquelles les campagnes de financement participatif échouent. Une planification appropriée qui évite ces erreurs vous offrira déjà plus de chances de vous démarquer de la masse. Même si vous ne réalisez pas votre objectif, vous devriez tout de même être en mesure de quitter la plateforme plus fort que vous ne l’étiez à votre arrivée. Vous devriez avoir plus de sympathisants, une liste de courriels plus longue, et surtout, une meilleure idée de ce que vos clients veulent.

4 Reasons Small Business Owners Must Blog

If you’re a small business owner that has contemplated starting a blog, stop contemplating and start writing. No more excuses! “I’m not a good writer” “I don’t have any original ideas” or “I don’t have time” are not good enough reasons, especially when the benefits of having a blog far outweigh the weaknesses. In fact, considering the fact that by 2020 customers will manage 85% of their relationships without talking to a human, and that blogs have been rated as the 5th most trusted source for accurate information online, the only thing blogging is really costing you is time.

If you are part of the minority that hasn’t jumped on to the blogging bandwagon yet, here are 4 reasons why we believe you shouldn’t wait much longer:

1. It’s Inexpensive
Firstly, blogs can be very inexpensive to create and maintain. They can be embedded into your already-existing website or be launched independently. It is a low cost marketing channel that is available to you as an entrepreneur. There are also numerous cheap and reliable WordPress hosting companies available for you to choose from.

2. Drives traffic to your website
In addition, Adding a blog to your website can drastically increase the amount of highly targeted traffic your website receives. Research has shown that companies who blog receive 97% more links to their website. Producing compelling and insightful news for your blog, while also strategically using keywords, making sure your blog is SEO friendly, and being timely with your publications will help you with building a loyal following.

3. Position your brand as a thought leader
On top of that, it has been proven Successful bloggers are brand builders. Blogging offers businesses a chance to discuss important issues relevant to their respective industries. Furthermore, it allows businesses to showcase to their consumers that they do more than just sell products or offer a service. The goal here is to utilize blog space in order to attract readers when they aren’t necessarily looking to purchase anything. Chances are that these readers will return in the future when they are, in fact, looking to buy.

These days consumers aren’t just investing in products, they invest in everything a business symbolizes. Blogging is the best way to show to your consumer that you represent the lifestyle they want to support.

4. Build relationships with your customers
Finally, blogs have a personal touch to them. This informality allows you to create a friendly and trusting bond with your audience. Adding a comments section, or an option for customers to reply to your posts can help with sparking interesting dialogue. Conveniently, the positive PR will enrich your brand image as a business that cares about its customers. If you continuously create content that is insightful to your target market, it will help establish you as a primary source of information them.

Blogging has helped numerous entrepreneurs carry their businesses from rags to riches. Great examples include Dooce, and Shoemoney. If these reasons aren’t enough to convince you that blogging is a must, ask yourself one simple question: What do I have to loose from starting one? That’s right. Nothing but time well spent. Give it a try.

C2 Montreal: A Destination for all Entrepreneurs

Image

blog-picWhat better way to kick off the summertime than with C2 Montreal? C2 Montreal is a 3 day event that will transform the way you view the business and entrepreneurship world. Finding one word or way to describe what C2 is would probably be impossible. Any label you would choose to use would not do the event justice. It is not simply a networking event, a speaker series or a showcase. C2 Montreal is said to be a cross between commerce and creativity. Every year, thousands of decision makers, entrepreneurs, and creative minds get together to shape, experience and challenge the future of business. This event is the perfect example to showcase Montreal’s entrepreneurial spirit. This year is the 5th annual C2 event.  C2, summed up, can best be described as easy access to exclusive knowledge.

Braindates: In what other setting would you be able to schedule a braindate with the senior director of a multinational corporation? C2’s goal is to reinvent the way people network. Traditional networking often entails nervousness about forced conversation. C2 Montreal has come up with a unique way for businesspeople to converse and share their thoughts. Braindates are meetings that event-goers can schedule with other participants thought the customized event application. A few weeks prior to the event participants get an email introducing them to the app and encouraging them to schedule braindates based on their experiences and expertise. At the event participants are introduced to their braindates by event matchmakers.

Words of wisdom: Every year C2 invites panels of experienced speakers of different industries at their annual event. This year speakers include highly acclaimed individuals, such as Steve Wozniak, Ian Bernstein, Muhammad Yunnus and Amanda Hill. Every edition of C2 has its own theme. Based on the theme at hand, event organizers invite a handful of motivational speakers to share their stories and teachings.

Workshops and Masterclasses: C2 offers hands on experience in given fields by offering workshops and masterclasses. These sessions will help participants put their knowledge into play. These 70-90 minute sessions not only offer an additional opportunity to network with different people, participants are able to find new ways to apply their knowledge through sets of various exercises. Thought-provoking challenges are presented by experts, speakers and executives from top brands such as Ernst & Young, Twitter, The Globe & Mail, etc. Examining real-life cases, playing challenging games, and analyzing existing corporate projects will be sure to teach you more than you bargained for.

Whether you to dedicate your days to braindates, key-note speakers, or masterclasses, one thing is for sure, you will leave C2 Montreal with more knowledge than you had coming in. PME strongly believes that such events are what makes Montreal such a great city to start your business. As a matter of fact, every year, the Bronfman Foundation sends a number of entrepreneurs to this event through the Emerging Entrepreneurs Contest. All business owners should make it a point to attend C2 Montreal. Such diversity, creativity, and entrepreneurial spirit can be hard to replicate elsewhere.

ProMontreal Entrepreneurs (PME) is a social business model created to help young entrepreneurs build and strengthen their business roots in Montreal. PME offers business plan feedback, a network of mentors, and access to sources of funding. Entrepreneurs between the ages of 18-40 can also get access to capital of up to $50,000. Don’t hesitate to contact us for any questions that you may have.

Common Mistakes to Avoid on Social Media

social,mistake,mediaWith so many social media platforms available for businesses to use, you may often get confused about what your social media strategy should look like. Often times business owners might think that they are properly managing their platforms while being completely unaware of their faults. Many early stage entrepreneurs are not marketing specialists and do not have the resources to hire marketers. In order to be of assistance, here are a few of the most common mistakes people make when operating on social media platforms.

  1. Posting During Work Hours only

If you like to work from 9 to 5 and prefer to have everything done during your work hours, this is for you. While this may help you with organizing your time and having a good work-life balance, it may be affecting the amount of attention your posts are getting. What you have to do is check the high traffic hours for each social network. For instance, the best time to get your most shares on Facebook is at 1pm, 3pm is the best time to get the most clicks, and the best days to post are on Thursdays and Fridays. On the other hand, posting on Twitter is quite different. You must operate it differently depending on whether you are a B2B or B2C business. If you’re a B2C business on Twitter you are most likely to get the highest click-through rate from 5pm to 6pm. It may seem complex at first, but all this information is just a few clicks away. Do the research, and organize your time accordingly.

  1. You Don’t Understand the Tone of the Tool

All social networks appeal to different audiences and have different objectives. As easy and as tempting as it may be to copy and paste the same information onto your different platforms, don’t do it. This is a marketing nightmare. It will decrease your credibility and will have no positive impact on your business. You must learn what kind of information to post on each platform based on three things:

  • The demographic that uses the social network
  • The nature of the information you want to spread (Are you having a promotion sale? Do you want to share an interesting article? Are you promoting your new product line?)
  • Your objective for posting. These are all matters that will determine where and in what format the information will be posted.
  1. Inconsistent Branding on Different Social Media Sites

Don’t be confused. Even if you are expected to manage each social network differently, all platforms must stay true to your brand. Even though the content you are posting varies for each platform, there are certain things you must not compromise when going from one social network to the other.

  • You should remain active in responding to customer questions, concerns and comments no matter the platform

  • Everything shared on social media should be of relevance to your industry and product offering (though depending on the content, it may be okay to post about particular world events or trending topics)

  • No matter the demographic a particular platform attracts, you should always be networking with the online community in a way that will benefit your business in the future. For instance, if you’re on LinkedIn reach out to professionals in your industry, on Twitter connect with credible publications and thought leaders in your area, on Facebook interact with customers, etc.

  1. Talking about Yourself Too Much
While it is good to let people know about what you have to offer don’t be afraid to take a step back and talk about something other than yourself. For example, sharing industry information, news items, opinion pieces, employee bios, etc. will increase the quality of your content. Consumers today are often bombarded with commercials and promotions. Attracting their attention in a more subtle way can prove to be beneficial.
  1. Spreading Yourself Too Thin
This is key. Do not feel the need to be on every social media platform that is out there. For some businesses being on Facebook, Twitter, Google+ and LinkedIn is enough. Depending on what you’re selling and who you’re selling to you may find that only a handful of social networks work best for you. It’s not about how many platforms you’re on, it’s about the quality of the content you share on each platform you operate in that matters.

Now that you know the common mistakes to avoid on social media, take some time to look at your own online activity and judge whether or not some changes are needed. Whether it is merely some minor tweaks or a full-out revamp know that this will be one of the most important moves you will make. How you operate your business on social media has heavy effect on customers’ perception of your business. Your relationship with your customers is not something you want to put on the line. You can connect with PME on our different social media platforms for more.

Twitter:@katherinePME

Facebook: https://www.facebook.com/PMEMontreal/

Pièges fréquents à éviter avec les médias sociaux

médias sociauxFace à l’incroyable quantité de plateformes de médias sociaux offertes aux entreprises, il est facile de se sentir dépassé et confus par rapport à ce qui constitue une stratégie de médias sociaux pertinente. Il arrive fréquemment que des propriétaires d’entreprise croient qu’ils gèrent correctement leurs plateformes tout en étant complètement inconscients de leurs erreurs. Plusieurs entrepreneurs qui en sont toujours à leurs débuts ne sont pas spécialistes de marketing et n’ont pas à leur disposition les ressources nécessaires pour embaucher de tels spécialistes. Afin de vous aider, voici quelques-unes des erreurs les plus courantes dans l’utilisation de plateformes de médias sociaux.

 

  1. Afficher uniquement durant les heures de travail

Si vous aimez travailler de 9 h à 5 h et que vous préférez terminer toutes vos tâches pendant vos heures de travail, voici un point important pour vous. Bien sûr, cette approche peut vous permettre d’organiser votre temps et d’atteindre un bon équilibre entre la vie privée et le travail, mais ça peut aussi avoir une incidence sur l’attention portée à vos messages. Il vous serait profitable de vérifier les périodes de pointe pour chaque réseau social. Par exemple, le meilleur moment pour obtenir le plus de partager sur Facebook est à 13 heures; le meilleur moment pour obtenir le plus de clics est à15 heures; et les meilleurs jours pour afficher sont les jeudi et vendredi. En revanche, afficher sur Twitter est tout à fait différent. Vous devez altérer l’approche selon le type de votre entreprise; par exemple, un commerce interentreprises (B2B) ou une entreprise à consommateur en ligne (B2C). Une entreprise B2C sur Twitter est susceptible d’obtenir le taux de clics le plus élevé entre 17 heures et 18 heures. Tout cela peut sembler complexe au début, mais vraiment, toutes ces informations se trouvent à quelques clics seulement. Faites des recherches et organisez votre temps en conséquence.

 

  1. Vous ne saisissez pas le ton de l’outil

 

Chaque réseau social attire un public différent et répond à des objectifs différents. Il peut sembler facile, et aussi très tentant de copier et coller les mêmes informations sur vos différentes plateformes. Ne le faites pas. Cela pourrait être désastreux au niveau de la commercialisation. Cette approche risque de remettre votre crédibilité en question et n’aura aucun impact positif sur votre entreprise. Il vous faut découvrir le type d’information à afficher sur chaque plateforme en fonction de trois éléments:

  • La démographie qui utilise le réseau social
  • La nature de l’information que vous voulez diffuser (préparez-vous un événement promotionnel? Souhaitez-vous partager un article intéressant? Désirez-vous promouvoir votre nouvelle ligne de produits?)
  •  Dans quel but souhaitez-vous afficher tout élément particulier? Ce sont toutes des questions qui détermineront les meilleurs endroits et formats pour afficher vos informations.

 

  1. Incohérence de la marque sur différents sites de médias sociaux

Ne vous trompez pas. Même si vous êtes censé gérer chaque réseau social différemment, chaque plateforme doit tout de même rester fidèle à votre marque. Même si le contenu affiché diffère sur chaque plateforme, certaines choses ne doivent pas être compromises lorsque vous passez d’un réseau social à l’autre.

  • Peu importe la plateforme, vous devez activement répondre aux questions, aux préoccupations et aux commentaires des clients

  • Tout ce que vous partagez sur vos médias sociaux devrait concerner votre industrie et les produits que vous offrez (quoique selon le contenu, il peut être acceptable d’afficher des informations au sujet d’événements particuliers sur le plan mondial, ou sur des sujets tendance)

  • Peu importe la démographie qu’une plateforme attire, vous devez toujours sociabiliser avec la communauté en ligne d’une manière qui sera bénéfique pour votre entreprise, même si ce n’est que dans le futur. Par exemple, si vous êtes sur LinkedIn, essayez d’entrer en contact avec des professionnels de votre secteur d’activité, sur Twitter établissez des liens avec des publications fiables et des leaders éclairés dans votre région, sur Facebook interagissez avec les clients, etc.

 

  1. Trop parler de vous-même

Alors qu’il est bon que les gens sachent ce que vous avez à offrir, n’ayez pas peur de parler d’autre chose que de vous-même. Vous pouvez par exemple, partager de l’information sur l’industrie, présenter des nouvelles, des articles d’opinion, des biographies d’employés, etc. cette approche augmentera la qualité du contenu offert. Aujourd’hui, les consommateurs sont souvent bombardés de publicités et de promotions. Attirer leur attention d’une manière plus subtile peut s’avérer bénéfique.

 

  1. Évitez de trop vous éparpiller
C’est un principe essentiel. Ne vous sentez pas obligé d’avoir une présence sur toutes les plateformes de médias sociaux. Pour certaines entreprises, il est suffisant d’être sur Facebook, Twitter, Google+ et LinkedIn. Selon ce que vous vendez et en fonction de votre clientèle, vous constaterez peut-être que vous contenter de quelques réseaux sociaux fonctionne parfaitement pour vous. Ce qui est important, ce n’est pas le nombre de plateformes où vous apparaissez, c’est plutôt la qualité du contenu que vous partagez sur chaque plateforme.

 

Maintenant que vous connaissez les pièges fréquents à éviter sur les médias sociaux, prenez un moment pour examiner vos activités en ligne et pour juger si oui ou non des changements sont nécessaires. Qu’il s’agisse de quelques modifications mineures ou d’une refonte complète, sachez que c’est un des investissements les plus importants que vous ferez. La gestion de votre entreprise sur les médias sociaux a un effet important sur la perception des clients. Votre relation avec vos clients n’est pas quelque chose à mettre en jeu. Pour en savoir plus, vous pouvez contacter PME sur différentes plateformes de médias sociaux.

 

Twitter: @katherinePME

Facebook: https://www.facebook.com/PMEMontreal/

Marketing viral, le jeu en vaut-il la chandelle?

viral,marketingOn peut présumer sans se tromper que tout le monde aimerait laisser sa marque dans le monde. Qu’il s’agisse d’un impact à l’échelle mondiale ou à plus petite échelle, nous voulons tous qu’on se souvienne de nous. Il en est de même pour les entreprises. À l’ère des médias numériques, il peut sembler que la façon la plus rapide et la plus percutante d’attirer l’attention est de devenir viral. Mais bien que le prestige et le clinquant de la viralité soient tentants, on peut se demander si l’attention à court terme vaut vraiment la peine, compte tenu de la pression à long terme exercée par les attentes ridiculement élevées.

Lorsqu’une vidéo devient virale, cela implique deux choses:

  • Premièrement, que vous avez réussi à créer un contenu de qualité qui rejoint un public.

  • Deuxièmement, que votre prochain coup sera non seulement très attendu, mais probablement examiné sous toutes ses coutures!

S’il se trouve que vous êtes aussi créatif que l’équipe d’Old Spice et que vous disposez de ressources illimitées, c’est le dernier de vos soucis. Mais malheureusement, pour beaucoup d’entreprises, la viralité a souvent été une arme à double tranchant. Rappelez-vous les enfants invisibles de la campagne «Kony 2012» ou «Friday» de Rebecca Black? Et que dire de la vidéo géniale de Dollar Shave Club «Our Blades are F***ing Great»? Populaire un jour, souvenir nostalgique le lendemain.

Cela ne veut pas dire que les vidéos virales n’ont pas contribué au succès de ces personnes ou de ces entreprises. La viralité comporte de nombreux avantages, dont la distribution gratuite de pair à pair, la réduction des coûts de promotion, une plus grande crédibilité grâce à l’appui des pairs, une meilleure visibilité de la marque et une hausse probable des ventes, pour n’en nommer que quelques-uns. Mais malgré ces avantages, la création d’un contenu viral ne devrait pas être l’objectif ultime des entrepreneurs. Les jeunes entreprises devraient avant tout avoir les ressources et une équipe en place afin de créer un contenu ciblé, mais surtout, un contenu partageable qui ne vise pas nécessairement l’obtention de millions de vues.

Les experts en marketing affirment que les chaînes YouTube reçoivent approximativement la même attention 15 jours après la sortie d’une vidéo virale qu’avant sa sortie. Le succès immédiat n’est pas une corrélation positive avec la durabilité à long terme de l’entreprise. Qui plus est, la durée de vie de la viralité a diminué considérablement en raison de la nouvelle omniprésence des plateformes de médias sociaux comme Facebook et Snapchat. Aujourd’hui, la clé consiste à viser un contenu partageable au sein d’un marché cible. Un contenu partageable est un contenu pertinent et réfutable, qui motivera l’utilisateur à se convertir à votre marque. Contrairement aux «vues», les «partages» sont une représentation plus réaliste de l’intérêt que votre vidéo suscite auprès de votre base de consommateurs et du nombre de consommateurs potentiels qui essaieront vos produits.

Si vous avez la chance que votre vidéo récolte une quantité innombrable de «vues» en peu de temps, tant mieux pour vous! Cependant, compte tenu de la capacité de concentration limitée des consommateurs d’aujourd’hui et des milliers de vidéos diffusées, gardez à l’esprit que la viralité n’est pas un indicateur du rendement à long terme de votre entreprise. En tant qu’entrepreneur, la question que vous devriez vous poser est celle-ci: Quels sont mes objectifs en matière de marketing du contenu? Et qu’est-ce qui constitue le succès pour ma marque?